Le déploiement des compteurs LINKY est en cours dans la Commune de Castelnau de Médoc. Actuellement 95 compteurs ont déjà été posées et le reste doit intervenir entre juillet et novembre 2019.
Ce déploiement a été acté par plusieurs lois et décret pris en application d’une directive européenne du 13 juillet 2009 préconisant la mise en place par les Etats membres de l’UE de « système intelligents de mesures ».

L’installation de ces nouveaux compteurs n’est pas le choix d’ENEDIS, mais celui du législateur qui a fixé l’objectif de 100% de compteurs LINKY sur le territoire national en 2024. C’est pourquoi la Commune de Castelnau de Médoc a fait le choix de ne pas intervenir.
La municipalité reste très attentive aux interrogations des administrés à ce sujet mais les Maires n’ont pas le pouvoir ni la compétence de s’opposer à l’installation de ces compteurs. Un arrêté ou une délibération qui s’y opposerait serait donc illégal.

Le Syndicat départemental d’énergies électriques de Gironde (SDEEG) ainsi qu’ENEDIS ont souhaité répondre aux principales inquiétudes à ce sujet.
Tout d’abord, concernant les questions sanitaires autour des ondes radiofréquences, le Conseil d’Etat ainsi que l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR) réaffirment que toutes les règles sanitaires sont bien respectées, notamment sur les niveaux des champs électromagnétiques crées par ces compteurs.

Ces derniers n’utilisent pas d’ondes radiofréquence comme le Wifi ou les téléphones portables, mais le courant porteur en ligne (CPL) qui est un signal basse fréquence circulant dans le câble électrique déjà utilisé depuis 50 ans par les compteurs électriques pour l’envoi des heures creuses et heures pleines et bien moins puissant que de nombreux autres objets de la vie courante (fer à repasser, réfrigérateurs, ordinateur, …).

Concernant le respect de la vie privée qui est une autre des principales préoccupations, les données transmises par le nouveau compteur sont une série de chiffres entièrement cryptées. Aucune donnée personnelle ne transite donc à l’image des noms, prénoms et adresses.

La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) veille au respect de la vie privée tout comme l’Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information (ANSSI) qui a l’obligation d’effectuer un audit tous les 6 mois.

Enfin, très attaché à la propriété, la Commune de Castelnau de Médoc se refuse de prendre part au choix d’autoriser ou pas ENEDIS à pénétrer dans les habitations pour changer les compteurs. Ce choix relève donc de la liberté et de la responsabilité de chacun.